web analytics

Archives mensuelles : octobre 2014

L’association « Les quatre sans cou » vous propose une initiation à l’improvisation théâtrale avec Patrick Chemla , de la compagnie ArTem. Cette compagnie produit les spectacles des Machinpros de Gap que vous avez souvent eu l’occasion d’applaudir à Sigoyer lors de leurs matchs d’impro ou dernièrement dans « petit meurtre » .

Un module de 6 séances , le mercredi soir de 20H30 à 22H30 , les 5 , 12 , 19 , 26 novembre et 3 et 10 décembre salle des 2 Céüzes à Sigoyer , durant lesquelles seront abordés les fondamentaux du jeu et de l’expression théâtrale , le travail du corps , de la voix et des émotions et initiation à l’improvisation.

Ces 6 séances pourront se compléter d’un week-end premier trimestre 2015.

Le coût est de 54 euros par personne , adhésion à l’association comprise , payable en 2 fois .

Inscriptions par mel : coudouble05@yahoo.fr

ou auprès de Brigitte Devaux : 06 19 02 29 01

Share Button

 Ou comment reconnaître une économie égoïste (Collaborative) d’une économie solidaire (Coopérative) ?

Voici un article de Hubert MORICE expliquant le fonctionnement d’une start-up qui se fait passer pour une AMAP.

Encore un moyen d’abuser les consommatrices et les consommateurs que nous sommes !

 LA RUCHE QUI DIT OUI… A QUI ?

Un nouveau “frelon” parisien exterminateur de la petite paysannerie continue ses ravages !

Depuis plusieurs années, des groupes de consomm’acteurs-trices se sont regroupés pour aider au maintien ou à l’installation de paysans (AMAP ¹, ACAPE ², centres de réinsertion, etc…), mais depuis peu cette mouvance semble s’essouffler.
En revanche, de nouveaux moyens de distribution ont vu le jour, via internet, comme “La ruche qui dit oui”.
Grâce à la médiatisation énorme dont a bénéficié cette nouvelle formule, l’engouement auprès de celle-ci a bien pris. En effet, la presse laisse supposer aux lecteurs qu’il s’agit d’une distribution de paniers en vente directe, tandis que c’est une plate-forme logistique qui prélève près de 20 % du chiffre d’affaires aux paysans adhérents à ce système, dont:

  • environ 10 % pour le gérant d’une voire plusieurs ruches (comme à St Nazaire),
  • environ 10 % pour la “start-up”(°3) parisienne.

Ce fonctionnement empêche donc les petits paysans qui y adhèrent de dégager un revenu suffisant. Seules les très grosses exploitations agricoles (avec salariés) habituées à fournir les plateformes des grandes surfaces peuvent tenir leur engagement, surtout pour les produits frais.

La dite ruche a un système identique aux grandes surfaces, qui consiste à faire du profit sur les producteurs en faisant pression sur les prix. Ces dernières décennies, comme nous le savons, les petits paysans en ont payé les conséquences : 80% des fermes ont disparut depuis 1955 en France.

Installer et maintenir de jeunes paysan(ne)s en place est impossible avec ce système de ruche capitaliste-pyramidale, loin de la solidarité active mise en place par les consom-acteur-trices.

Des produits non bio en grande partie, et pas si local que ça !

La plupart des fournisseurs de la ruche sont  des agriculteurs, des artisans ou des commerçants
non  bio et  pour  la  ruche,  le  local  se  situe  dans  un  rayon  de  250  km  !  De  plus,  pas  de  contrat
d’engagement fiable auprès des approvisionneurs. La loi de l’offre et de la demande conditionne les
apports de marchandises auprès des consommateurs.

Qui se cache derrière les ruches ?

Les patrons de “la ruche qui dit oui” ; Xavier NIEL (président de free), Marc SIMONCINI (co-fondateur du site de rencontres meetic. fr) et Christophe DUHAMEL (co-fondateur du site marmitton.org) ont compris au même titre que les patrons des grandes surfaces, l’intérêt de mettre en place un système similaire au Drive via internet. ³
Cette “start up” laisse supposer qu’il s’agit d’une alternative d’achat aux grandes surfaces par un soutien  aux  agriculteurs,  mais  il  n’en  est  rien!   Cette  entreprise  n’est   qu’intermédiaire  entre  des fournisseurs et des consommateurs-trices, dupé-e-s par une association de façade.

La  seule  similitude  avec  une  ruche  d’abeilles,  c’est  que  les  reines  (ou  plutôt  les  rois) s’engraissent et font leur miel sur le dos des ouvrier-e-s (en l’occurence les paysans) en engrangeant un chiffre d’affaires de 745 000 € en 2013 !

“Start up” bientôt côtée en bourse ?

Le capitalisme a de beaux jours devant lui ! Aussi ne nous étonnons pas que cette “sart up”, forte de milliers d’adhérent-e-s, cherche le profit à court terme et rentre en bourse pour le bienfait de ces actionnaires !

Ce type de fonctionnement met en difficulté les solidarités entre les consom-acteur-actrices et les paysan-nes biologiques. Mais notre prise de conscience militante doit pouvoir s’appuyer sur des critères sociaux, humains et environnementaux pour contrer ce nouveau système capitaliste marchand. Cette “start up” est comparable à un frelon qui tue la dynamique des “vraies” ruches que sont les AMAP, les ACAPE, et autres formules solidaires en lien avec les paysans du Nord comme du Sud.

A toutes et à tous, réagissons face à ce fléau, comme Benjamin GUILBAUT l’a fait dès juin 2014, en alertant les amaps dans un texte intitulé :
Attention… pourquoi les AMAP disent non à la ruche qui dit oui   !
Vous pouvez faire circuler l’info dans vos réseaux sociaux pour générer une contre-offensive avant qu’il ne soit trop tard pour la survie des petits paysans bio dont nous faisons partie.
Si vous connaissez des journaux alternatifs vous pouvez leur demander de s’emparer de ce sujet afin de dénoncer les méthodes de ce grand groupe financier qui veut s’emparer de l’autonomie alimentaire et qui menace dangereusement les réseaux de distributions des petits paysans de France et d’ailleurs.

Hubert MORICE, paysan bio co-fondateur des ACAPEs autogérées de SAINT NAZAIRE (44)

Sources :
¹AMAP : association pour le maintien de l’agriculture paysanne et bio
² ACAPE : Alliance des Consom-acteur-actrices, des paysan-nes, et des écologistes.
³ “La ruche qui dit non!”

Vous pouvez télécharger le fichier PDF original : la ruche qui dit oui à qui-1

Share Button

Connaissez-vous le kino ?

Wikipédia en donne cette définition :

Kino est un mouvement cinématographique québécois organisé dont la devise de Jéricho Jeudy est : « Faire bien avec rien, faire mieux avec peu, mais le faire maintenant. »

Ce mouvement a commencé à Montréal, au Québec (Canada) en 1999 et il compte maintenant plus de soixante cellules à travers le monde1.

Les participants se nomment les kinoïtes.

Le Vendredi 7 Novembre à Gap aura lieu un marathon de courts métrages.

Inscrivez-vous au 04 92 49 32 16. => Le Chat Dans la Théière

 

 

kino

Share Button

Ce dimanche 12 Octobre à partir de 10h.

Retrouvons nous pour une balade automnale à Céüze.

Un moment convivial de découverte, d’échanges et … ouvert à tous !

Venez nombreux !

balade2

 

Share Button

Vous pouvez télécharger le fameux compte-rendu au format PDF ici => compte-rendu-du-conseil-municipal-du-22-8-14

Share Button

Le site de “Manteyer Naturellement “est réellement un outil d’échanges à l’usage de tous !

A partir du moment où vous possédez une adresse mail, vous avez un droit de réponse sur tous les articles publiés.

Vous pouvez à tout moment, vous exprimer, contester, vous révolter, applaudir, informer les autres internautes… (Bien entendu ! les propos insultants ne seront pas publiés !)

Il vous suffit de vous rendre sur l’article que vous souhaitez commenter => Cliquer sur le titre de l’article concerné.=> Une fenêtre commentaire apparaît alors en dessous…

Je vous propose d’illustrer cet exemple en créant un commentaire sur l’article suivant :

=>après avoir cliqué sur le titre (en bleu sur cet exemple)
=> la fenêtre ci-dessous apparaît…. (Vous visualisez en même temps tous les commentaires déjà publiés concernant cet article)
     Sélection_004
Il ne vous reste plus qu’a écrire dans l’espace réservé à  cet effet ! et d’indiquer votre adresse mail pour que l’on puisse vous répondre !

Si vous souhaitez joindre des photos à votre commentaire je vous propose de nous les envoyer directement à l’adresse : manteyer.naturellement@gmail.com

Samuel REVELARD
Share Button

Voici les circonstances qui nous ont amenés à publier la photo du panneau d’affichage de la mairie…

     en guise de compte-rendu du conseil municipal d’août 2014.

 

 

Depuis le printemps, notre secrétaire de mairie me faisait parvenir le compte-rendu du conseil municipal sous forme numérique après son affichage en mairie. Merci encore.
Fin juillet, elle me précisait que ce serait le dernier qu’elle m’enverrait par messagerie puisque les suivants seraient disponibles sur le site de la mairie. Pas de problème.
Dès l’annonce en conseil municipal de l’ouverture du site, de l’adresse officielle «  mairie-manteyer.fr », je vais voir…

Apparaissent au fil des jours des photos, des compte-rendus, les références des artisans, des associations, présents sur notre commune. Très bien, sauf que les compte-rendus ne s’affichent pas. Je change de navigateur, pas mieux. J’utilise le formulaire bien rangé dans l’onglet «  nous contacter » le 9 septembre pour signaler la difficulté que je rencontre… Réponse le 22 septembre par Christian PERU : «  C’est simple : il n’y a pas d’article à lire ! Le fonctionnalité pour mettre en ligne des fichiers attachés je ne la possède pas encore mais cela va venir car j’ai une réunion avec notre fournisseur ce jeudi. Maintenant ce qui manque ce sont  les comptes rendus du conseil et cela on peut les trouver à l’affichage à la Mairie ou dans des journaux locaux comme “des mots” ou “La Source”!!!! Nous les trouverons bientôt sur “mairie-manteyer” Je vais plutôt m’attacher à donner des “petites infos”  au jour le jour avec si possible une photo. »
Je réponds : « On tourne en rond puisque la secrétaire ne l’a pas envoyé parce qu’il serait sur le site municipal… »

Début octobre, pas de nouvelles, je n’accède toujours pas aux contenus, donc plutôt que de recopier à travers le grillage ( vous avez déjà essayé ? ), et une photo valant mieux qu’un long discours…

Ce soir, après le conseil municipal, mes compétences en informatique ont été mises en cause… J’ai donc proposé que l’on regarde ensemble… ce qui a été fait dans le bureau de la mairie.

Le compte-rendu d’août est effectivement disponible… Vous trouverez ci dessous donc comment y accéder. Christian PERU a reconnu que certains liens ne fonctionnaient pas, qu’ils devaient être retirés. Les habitués de la navigation sur internet apprécieront…

Même en farfouillant, je n’ai rien trouvé au sujet des réunions du SIVU GAP CÉÜZE qui apparaissent pourtant, juste la convocation pour le Conseil municipal de ce soir.

Finalement, cette petite provocation aura fait avancer la machine… C’est pour ça qu’on veut être là !

Ci-dessous, une petite aide pour accéder au compte-rendu d’août 2014. (Cliquez sur la photo pour agrandir)

J-F LAFARGE

copie site mairie

Share Button

“Manteyer Naturellement” est devenue une association citoyenne.

Mais, au fait ! ça veut dire quoi être “citoyen” ?

Etienne CHOUARD vous présente une définition de ce terme dans la vidéo suivante => 10’20.

Il nous propose de revenir à la cause de causes pour comprendre les dysfonctionnement de notre démocratie actuelle (qui en fait n’a rien à voir avec une démocratie. ) => début de la vidéo.

Ensuite, il évoque des solutions pour changer les choses => 14’58.

Espérons que parmi les gens bons que nous sommes censés être, quelques uns d’entre nous, animés seulement par notre bonne volonté, continuerons à construire ensemble sans arrières pensées et sans désir de “pouvoir” !

Share Button

Nous ne sommes pas au pays des “bisounours” !

Pourtant des initiatives bêtes et… gentils peuvent prendre de l’ampleur…. considérablement !

Voici, pour vous en convaincre, une vidéo d’un entrepreneur pas tout à fait comme les autres.

Il s’appelle Frédéric Bosqué.

Ne vous méprenez pas sur ce personnage, ni sur le début apparemment “gnangnan” de sa conférence  !

Prenez le temps de la visionner jusqu’au bout ! (Je sais ! c’est agaçant d’entendre ce genre de conseil ! mais… j’men fiche, j’le dis quand même !)

Et puis ! Toutes les idées citoyennes sont bonnes à échanger !

Oup’s !  j’ai oublié de signer :=> Samuel

Share Button

Halte à la  “Biomascarade” !!

NON A LA MEGACENTRALE A BIOMASSE

GRAND RASSEMBLEMENT A GARDANNE,

DIMANCHE 5 OCTOBRE

télécharger le tract au format pdf ici =>tractA4

tractA4.pdfr

Share Button
Rechercher
Compteur de visite
Mes Statistiques
Calendrier
octobre 2014
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031